actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

 

 

Siège social de Tenke Fungurume Mining, à Lubumbashi, le 09 mars 2015. © Gwenn Dubourthoumieu pour Jeune Afrique

Le groupe canadien, deuxième actionnaire de Tenke Fungurume, en RD Congo, a jusqu'au 15 septembre pour faire une offre pour contrer celle de China Molybdenum, qui a proposé jusqu'à 2,6 milliards de dollars pour cette mine de cuivre et de cobalt.

Nouveau tournant dans l’affaire de la cession de la mine de Tenke Fungurume Mining (TFM), le plus moderne complexe de cuivre et de cobalt de la République démocratique du Congo (RD Congo).

Dans un communiqué publié le 19 juillet, le groupe minier canadien Lunding Mining, qui détient 24 % de TFM, a indiqué avoir obtenu un délai supplémentaire, jusqu’au 15 septembre, pour faire une offre à l’américain Freeport-McMoran Inc. pour le rachat de la mine congolaise. La précédente date limite était fixée au 08 août.

Polémique

En mai dernier, Freeport-McMoran Inc. avait annoncé avoir accepté une offre du groupe chinois China Molybdenum pour le rachat de sa participation de 56 % dans TFM pour plus de 2,6 milliards de dollars.

Cette annonce a provoqué un tollé du côté des autorités congolaises, qui ont affirmé ne pas avoir été averties des intentions de Freeport-McMoran Inc. de céder le premier producteur de cuivre du pays.

Après une première réaction outrée, les responsables congolais semblent s’être rangés à une solution à l’amiable, passant notamment par Lundin Mining.

Les parts du groupe canadien et de Freeport-McMoran Inc. dans  Tenke Fungurume Mining sont réunies dans un holding commun basé au Bermudes : TF Holdings. Lundin Mining dispose d'un droit de préemption, dans le cadre de TF Holdings, pour racheter la participation de Freeport-McMoran Inc. dans Tenke Fungurume Mining.

« Lundin Mining, en consultation avec ses conseillers juridiques et financiers, continue d’évaluer toutes ses options dans le cadre de sa participation dans TF Holdings », indique le groupe canadien dans son communiqué.

En 2015, Freeport-McMoran a vendu 467 millions de livres de cuivre et 35 millions de livres de cobalt, extraites de la mine de Tenke Fungurume Mining, au prix moyen de 2,42 dollars par livre de cuivre et de 8,21 dollars par livre de cobalt.

 
 

Dans la même catégorie