actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

franco 996x515

L'sssassinat de l'activiste afro-féministe Marielle Franco la semaine ce mois de Février peut surprendre, ceux qui ne sont pas au fait des violences dont font face les Afro-brésiliens chaque jour.

En devancant le très fort taux des crimes comis par les policiers américains, le Brésil détient aujourd'hui le plus fort taux de violences policières. En 2016, plus de 4224 individus furent tués par les forces de police brésilienne. Jusqu'à 26% de plus que l'année précédente. Un fait curieux, si on regarde le taux d'homicide qui a grimpé de 3.8% sur la même période. Cela s'explique par le fait que la police brésilienne tue, de plus en plus, aussi bien des citoyens plus ou moins violentes que les non-violents. De plus, les noirs et jeunes brésiliens sont majoritairement victimes de morts violentes dans le pays.

Sur 100 brésiliens tués, 71 sont noirs. ce qui fait qu'un noir, au brésil, à 23,5% de risques de se fait tuer que n'importe quel autre communautéquelque soit sont origine sociale. Et si cela ne suffit pas, en 2016, 4657 femmes ont été reconnues victimes d'homicide.

Il s'agit là de graves atteintes au droits civiques pour lesquels se battait Marielle Franco.

dans la même catégorie