sport

sport

sport

sport

sport

sport

sport

sport

sport

sport

 

 

Alors que la piste du Maroc s’annonce de jour en jour et que s’ouvrent ce mercredi au Caire les réunions des différentes Commissions de la CAF (Confédération africaine de football) qui devraient plancher sur le retrait au non de la CAN 2017 au Gabon, le royaume chérifien peut compter sur un soutien de poids.

Celui de la FIFA. La Fédération internationale de football association a couvert d’éloges mardi la FRMF (Fédération Royale marocaine de football) dans un entretien avec son président Faouzi Lekjaa. Ce dernier a rencontré Gianni Infantino, le patron du ballon rond mondial. Le Suisse a réitéré la place particulière dont jouit le Maroc auprès de la FIFA en assurant que le Royaume Chérifien est en mesure d'organiser les plus grands événements de football à l'avenir sans le moindre problème.

Le Maroc en a profité pour présenter les différents chantiers de la FRMF. C’est le cas des 50 terrains équipés de gazon artificiel de troisième génération ainsi que du grand terrain de Tétouan qui sera finalisé en 2018. Aussi, les travaux du grand terrain d’Oujda qui devront débuter en 2017.

D’ici le 27 septembre, on saura ou non si la CAF retire l’organisation de la CAN 2017 au Gabon. Le pays est en proie à des violences depuis la proclamation de l’élection présidentielle. A la fin du mois, une rencontre est également prévue entre le Maroc et Issa hayatou, président de la CAF.

dans la même catégorie