actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

Le Kenya et Google vont mettre en ligne tout le patrimoine culturel africain grâce à Google Cultural Institute. Malgré la diversité des services en ligne pour accéder à la culture, on se rend que la culture africaine est très sous-représentée. Cette initiative permet de combler un peu le fossé.Le projet est annoncé comme la plus importante initiative jamais lancée en Afrique : la numérisation du patrimoine culturel de tout le continent. La diversité et la richesse culturelle africaine est sur Internet. L'internaute peut les consulter depuis un ordinateur et un appareil mobile (téléphone et tablette).
 
Le projet est conjointement mené par le Google Cultural Institute et le Kenya via son Centre national des archives et de la documentation. Plus de 1000 objets sont déjà présents sur la plateforme.Il y a à découvrir des héros kenyans, des sculptures d'art Shona du Zimbabwe, Makondé en Tanzanie et Karamojong en Ouganda. Des objets d'art taillés dans le bois, la  pierre et ou le métal. Une place de choix est réservée à l'art de la calebasse d'Afrique de l'Ouest.
 
Des expositions ont eu lieu en ligne en octobre 2015. Le projet est une invite à apprendre l'histoire de Lagos, à marcher dans les pas de Nelson Mandela et préserver les diverses cérémonies africaines. Le Google Cultural Institute est là dans ses missions.Un autre volet du projet a été le lancement de l'Application mobile des archives nationales du Kenya. C'est la toute première réalisée grâce aux technologies du Google Cultural Institute. Les utilisateurs ont accès à des artefacts et des documents rares, sans oublier les récits immémoriaux.
 
Visiter :https://www.google.com/culturalinstitute/collection/african-ceremonies