actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

Source : William Samoei Ruto
Des armes à feu qui finissent en cendre : tout un symbole ! La semaine passée, les autorités kenyanes ont détruit des milliers de fusils devant les caméras de télévision. Résultat : des images rares qu’on aimerait voir plus souvent.

Ça s’est passé mardi 15 novembre. 5 250 armes illégales saisies par les forces de l’ordre avaient été soigneusement installées de sorte à ce qu’elles forment un gigantesque bucher. Objectif : se débarrasser d’un paquet de fusils mais, aussi et surtout, montrer par l’exemple que la violence n’avait plus sa place au Kenya !

Regardez :

Ces scènes ont été filmées dans le village de Ngong, près de Nairobi (la capitale). Décourageront-elles la détention d’armes et de munitions parmi le peuple kényan ? C’est à souhaiter. William Samoei Ruto, vice président du Kénya :

« Les armes de petit calibre constituent une menace sérieuse à notre paix et notre stabilité car elles sont facilement accessibles, bon marché et faciles à manier ou dissimuler. Nous les détruisons pour qu’elles ne tombent pas dans de mauvaises mains qui pourraient blesser notre société. Cette cérémonie est le point de départ d’une période de paix et de sécurité, au Kenya et dans la région.”

 

500 000 armes illégales seraient actuellement en circulation au Kenya. Autant dire que ce bucher peu commun n’a pour l’heure qu’une portée symbolique… Mais quel symbole !

dans la même catégorie