actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

afrotrendz actualite africaine taxi motos 752x440

Braquages, crimes, vols, sont devenus l’apanage des plus paresseux dans nombre de pays africains. Face à cette insécurité grandissante en Afrique de l’ouest notamment au Nigeria, les autorités prennent le taureau par les cornes. Désormais les moto-taxis, communément appelés « Okada » sont bannis dans certains États du Nigeria.

Ils sont au total sept à savoir Kano, Katsina, Zamfara, Sokoto, Kaduna, Kebbi et Niger. La décision émanant des autorités, comme rapporté par Koaci, a été rendue publique le 05 mai 2019 dernier à Abuja par le porte-parole de l’Armée nigériane, le Colonel Sagir Musa.

D’après ce dernier, cette interdiction vise à mettre un terme aux activités de bandits armés et d’autres groupes responsables de la crise de l’insécurité dans certaines régions particulièrement au nord-ouest du pays.

En effet, l’armée qui s’est inscrite dans une dynamique de « zéro banditisme et zéro criminalité », dit avoir constaté que des bandits armés, des ravisseurs, des éléments criminels et leurs collaborateurs se serrent de taxi-motos pour commettre des crimes odieux, rapporte notre source.

Ainsi, « toute personne surprise avec de motos dans les zones concernées sera considérée comme un bandit armé, un criminel et un ravisseur et subira des conséquences désastreuses ».

Bien que cette décision enlève le pain quotidien aux conducteurs de taxi-motos, les autorités estiment que la sécurité est primordiale pour tout individu.

dans la même catégorie