actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

 

Face à une chute brutale de l'ordre de 30 à 40% du cours du cacao sur le marché international, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, vient de donner un délai de trois semaines aux professionnels pour lui proposer des solutions urgentes de sortie de crise.

Le ministre du Commerce a appelé à la mise en place d'un think-tank regroupant l'Office national du cacao et café (Oncc) et les grandes familles de la profession, autour des pouvoirs publics, afin d'examiner la meilleure manière d'aborder la nouvelle campagne cacaoyère 2017-2018.

Pour mémoire, le prix du kilogramme bord champ au mois de mai 2017 se situe à environ 800 FCFA contre 1600 FCFA au cours de la même période en 2016. Le ministre du Commerce pense à cet effet qu'il est important que des efforts particuliers soient entrepris pour que le Cameroun parvienne à transformer son cacao de manière à pouvoir en consommer une partie, sinon la plus grande partie, au niveau national ou sous-régional.