actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

Momo, une « pixel designer » afrodescendante a créé « Hair Nah« , un jeu vidéo en réponse aux femmes qui essayent constamment de lui toucher les cheveux.

Momo Pixel, une jeune directrice artistique et conceptrice de pixels afrodescendante, a mis au point un jeu vidéo original appelé Hair Nah. Il s’agit d’une réponse pleine d’humour aux femmes (blanches) qui veulent constamment toucher ses cheveux.

Hair Nah se veut être un jeu à destination des femme noires qui sont fatiguées que les gens touchent leurs cheveux. En effet, dans ce jeu, qui cartonne sur la toile, vous incarnez une femme noire qui doit esquiver les nombreuses mains qui l’assaillent de toutes parts pour toucher ses cheveux.

Votre mission de gamer, si vous l’acceptez est d’écarter un maximum de mains possibles. Hair Nah propose même au joueur de choisir entre différentes teintes de peau, mais aussi de nombreuses coiffures afin de personnaliser votre avatar. De quoi ravir les plus fashion d’entre vous. 

C’est la talentueuse Momo Pixel, connue sous le nom de @MomoUhOh sur Twitter, qui a développé, scénarisé et s’est chargé elle-même de la direction artistique et musicale de Hair Nah. Cette pétillante jeune femme a eu cette brillante idée après que beaucoup de ses followers lui aient fait part de leurs expériences personnelles et de leur exaspération de voir leurs cheveux confondus avec une attraction.

Directrice artistique de l’agence Wieden + Kennedy, Momo Pixel a eu la bonne idée d’enregistrer son site hairnah.com auprès de son employeur pour le plus grand plaisir des aficionados de son œuvre vidéo-ludique. 

Répondant aux questions du site On She Goes Momo Pixel a fait part du genre de mésaventure qu’elle a connu avec des cheveux crépus :

Je marchais, et une femme a passé ses mains sur ma tête. Je parle à un coéquipier, et un collègue que je viens de rencontrer tient mes cheveux en main.

« Au moment où quelqu’un mentionne mes cheveux, je les attrape pour en revendiquer la propriété. » 

Continue-t-elle. Elle conclura en faisant part de la prise de conscience qu’elle souhaite susciter chez les adeptes de cette pratique :

« Ce que j’espère vraiment atteindre, ce sont ces femmes et ces hommes qui ne prêtent pas attention à leurs actions ou ne les considèrent pas comme offensantes. J’espère qu’ils se reconnaîtront dans ce jeu et qu’ils diront : « Oh mon Dieu », et qu’à partir de là, ils arrêtent de le faire. »

Nous ne pouvons que saluer cette initiative anticonformiste et innovante qui cherche sur le ton de l’humour à faire évoluer les mentalités. Nous vous invitons d’ailleurs à tester ce jeu en cliquant ici. Enjoy !!!