actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

actualités

G Intimacy banner 996x515

S'il est un sujet qui a coup sûr ne manque pas de faire ressurgir la masculinité fragile et l'homophobie, c'est l'intimité entre personnes du même sexe. Il n'est pas forcément question d'homosexualité. Du moment que l'on décrit deux hommes se souciant l'un de l'autre, les remarques désagréables surgissent.S'il est un sujet qui a coup sûr ne manque pas de faire ressurgir la masculinité fragile et l'homophobie, c'est l'intimité entre personnes du même sexe. Il n'est pas forcément question d'homosexualité. Du moment que l'on décrit deux hommes se souciant l'un de l'autre, les remarques désagréables surgissent.Ce ne sont pas des "vrais" hommes ...

Pourquoi certains ne supportent-ils pas le fait que deux personnes du même sexe éppourvent de l'affection l'un pour l'autre ? On entend parfois que si vous êtes en paix avec votre sexualité, alors vous ne vous soucierez pas de qui partage son lit avec qui. A moins que l'un ne fasse du mal à l'autre. Pas vrai ?Pourquoi certains ne supportent-ils pas le fait que deux personnes du même sexe éppourvent de l'affection l'un pour l'autre ? On entend parfois que si vous êtes en paix avec votre sexualité, alors vous ne vous soucierez pas de qui partage son lit avec qui. A moins que l'un ne fasse du mal à l'autre. Pas vrai ?N'est-ce pas un état d'esprit colonial de penser que nous avons notre mot à dire sur ce que les uns et autres font de leur corps ?

Nous (afropunk) avons récemment mis en avant des photos de la photographe brésilienne Beatriz Varella et comme il fallait s'y attendre, les commentaires internautes frustrés ne se sont pas fait attendre. Alors que certains mettaient en avant le caractère dérangeant de voir deux hommes dans des postures intimes, d'autres n'hésitaient pas à clamer haut et fort leur haine pour les homosexuels. 

afropunkInsta 

Même constat lorsque l'artiste Markus Prince mis en ligne l'image ci-dessous sur instagram.

 

gayArtiste

Après observation, nous nous sommes rendu compte que "la virilité toxique" (idées, attentes, croyances qui définissent ce qu'est un vrai homme) était à l'origine de la plupart des réactions haineuses.Après observation, nous nous sommes rendu compte que "la virilité toxique" (idées, attentes, croyances qui définissent ce qu'est un vrai homme) était à l'origine de la plupart des réactions haineuses.

L'idée que les hommes ne doivent pas se montrer vulnérables, être doux, intimes, etc. est néfaste pour tout le monde. Y compris pour les hommes qui essaient de retenir, voire supprimer leurs émotions. Ce qui explique souvent de soudains moments de colères. L'homophobie et la mysogynie sont des resultats de la virilité toxique.
Pire, certains s'aventurent à affirmer que l'homosexualité est non-africain. Il s'agirait d'un problème des blancs. En admettant que cela était vrai, qui sommes nous pour définir ce que doivent faire deux adultes consentant ?

Si la fierté d'être noire implique de porter atteinte à une autre personne noire de la communauté LGBT, alors on est avant tout un partisan d'un patriarcat dans lequel l'hétérosexuel est l'oppresseur.
Il est temps de se renseigner sur le concept d'intersectionnalité afin d'arrêter de faire du mal à soi même et à ceux qui sont autour de vous.
Pour ce qui est de l'argument religieux, laissons donc chacun  à ses croyances et n'obligeons pas les uns à adhérer aux croyances/habitudes des autres. Les chrétiens mangent du porc, les musulmans n'en mangent pas et les juifs quant à eux, mangent casher. Les uns sont-ils moins croyants que les autres ?

A la fin de la journée, lorsqu'on est en paix avec soit même, on ne ressent pas le besoin de blesser autrui.

dans la même catégorie