A 17 ans, Livey Van Wyk a découvert qu’elle était à la fois enceinte et séropositive. Ostracisée par sa communauté, elle est parvenue à vaincre les préjugés pour devenir, neuf années plus tard, la plus jeune maire de son pays.

Le SIDA est la première cause de mortalité en Namibie. Elle l’est depuis 1996. Si le taux de mortalité due au SIDA a diminué de plus de 60% entre 2005 et 2016 dans le pays, la maladie était toujours mal traitée et synonyme de mort pour beaucoup de Namibiens en 2001.

Lors de cette année 2001, la jeune Livey Van Wyk, 17 ans, découvre en même temps qu’elle est enceinte et séropositive, elle pense devoir mourir trois fois. Parce qu’elle se croit condamnée à mort, qu’elle croit que le même sort attend son enfant, mais aussi parce que les membres de sa communauté s’appliquent à la tuer mentalement. Tous ses proches, à l’exception de sa grand-mère la fuient. Des enfants lui jettent des pierres à son passage. Le directeur de son école lui demande de ne plus s’y rendre, bien qu’elle soit une élève très studieuse. Malgré son âge, l’environnement on ne peut plus hostile qui l’entoure, Livey Van Wyk reprend sa vie et celle de son futur enfant en main.

Inscrite dans un programme antirétroviral, elle parvient à éviter la transmission du VIH à son fils.

Elle devient diplômée en gestion de projet et forte de son expérience, elle devient l’une des premiers Namibiens à s’exprimer publiquement sur le SIDA, sa transmission et sa prévention. En sensibilisant les gens du monde à propos de ce sujet et d’autres comme la construction de logements pour les pauvres, elle devient  un modèle d’inspiration pour les habitants de son village.  Ces mêmes personnes, qui l’avaient autrefois ostracisée et presque poussée à la mort s’identifient à elles.

Livey Van Wyk paria seropositive maire

Livey van Wyk et son fils

Ils l’élisent en 2010 à la tête de leur village, Wivlei. A cette occasion, Livey Van Wyk, âgée de 26 ans devient la plus jeune maire de son pays. Celle qui se voyait condamnée à une mort précoce avait non seulement reporté cette mort, tout en déplaçant sa précocité sur ses qualités de leadership.

Livey Van Wyk paria seropositive maire 2

Livey van Wyk